Réaliser un album « smile design » avec l’application EASY

avec Jean-Christophe PARIS

Une fois l’étude esthétique réalisée à travers l’application, cette dernière propose un smile design afin que le patient puisse visualiser le résultat de fin de traitement. Elle donne la possibilité de réaliser plusieurs albums avec différentes propositions esthétiques pour aider le patient à la décision

 
composite
Fig 1. Les contours des dents du smile design sont établis en essayant de respecter le code couleur qui renseigne pour les bonnes proportions. C’est l’étape qui permet de faire comprendre au patient qu’il devra choisir entre la perfection des proportions qui imposera, par exemple, l’intervention de l’orthodontiste ou se satisfaire d’un compromis à partir de la situation existante. L’application EASY® permet au patient de comparer les solutions à travers différents albums

 
composite

Fig 2. L’album, pour être validé, se compose d’une vue du visage, du sourire, de la composition dentaire et d’au moins une prise de mesure avec le pied à coulisse. Le patient prend alors connaissance de son nouveau sourire intégré dans son visage, et particulièrement de l’équilibre entre le sourire et le regard. Un curseur de luminosité permet de faire varier cette dimension.

composite

Fig 3. Cette deuxième photo, du sourire, lui permet de faire la différence entre un sourire parfait, qui demandera peut-être d’impliquer plus de dents dans le sourire, un traitement orthodontique, et un compromis des formes moins parfaites. Dans cet exemple, la patiente a préféré ce compromis avec des 13 et 14 un peu larges à la durée d’un traitement orthodontique. Elle prend conscience de la nécessité de remonter le secteur 1, afin d’harmoniser le plan frontal esthétique.

composite

Fig 4. La troisième photo de l’album est surtout importante pour l’équipe soignante et le laboratoire. Elle ne présente pas la texture, sa validation la supprime par défaut, ne valorisant que les contours qui serviront de guide aux différents protagonistes. dans les étapes suivantes, le laboratoire importera cette photo dans son logiciel de CAO à l’étape de wax up numérique, afin d’être guidé dans la construction du nouveau sourire.

composite

Fig 5. Les photos suivantes sont des mesures au pied à coulisse. Cette image donne la valeur de 1.21mm d’élargissement des centrales, qui va guider le laboratoire. Le contour vert de la 11 permet de contrôler que la modification de proportion n’entraîne pas de perte d’harmonie largeur / hauteur et différents écrans renseignent en même temps sur les valeurs réelles et l’harmonie avec les lèvres.

composite

Fig 6. Cette photo de la mesure au pied à coulisse (0.82mm) est aussi intéressante car elle montre que le logiciel a rétabli la symétrie de largeur des centrales qui étaient disparates. En effet, l’algorithme ne permet pas de dissocier les 2 centrales, car elles doivent être parfaitement symétriques en taille pour ne pas attirer l’oeil de l’observateur. Le wax up et le mock uup valideront les choix.

composite

Fig 7. Cette prise de vue donne des indications (1.82mm) à la fois pour le laboratoire, qui réalisera un guide chirurgical, mais aussi au parodontologiste qui effectuera la plastie.

composite
Fig 8. L’application EASY a été conçue pour faciliter la prévisualisation d’une solution esthétique pour le patient, le praticien et les correspondants. Les différents albums permettent de comparer les solutions et de visualiser les différentes propositions esthétiques. L’album situation initiale est créé par défaut et permet de comparer avec la proposition retenue. Il est possible de faire la même chose entre plusieurs propositions esthétiques.